Navigation


 Publications en ligne aha


 Retour au forum

Forum de tests   

LE CHIEN, QUI EST-IL ? APPRENNEZ À LE CONNAÎTRE AVANT DE L'ADOPTER

Admin | Publié mer 7 Juin - 18:47

Le chien familier est très sensible, et beaucoup de situations créées par l'Homme peuvent provoquer chez lui un état anxiogène et déclencher des perturbations du comportement. On lui attribue souvent des sentiments humains comme la jalousie ou la rancœur, loin de nous l'idée de renvoyer le chien au statut d'animal machine mais trop d'anthropomorphisme peut créer une anxiété chez lui.

Prenons l'exemple du chien qui saccage le mobilier en l'absence du maître, si celui-ci pense que son chien détruit son appartement pour se venger de l'avoir laisser seul et le bat, la sanction sera non comprise par le chien et la situation peut se dégrader rapidement car si le chien récidive le maître pensera que c'est par méchanceté et ainsi de suite...

L'anthropomorphisme rejoint parfois la notion d'inquiétante étrangeté. Le résultat de films, d'histoires fabuleuses sur les exploits de chiens extraordinaires font oublier parfois que le chien est un chien. En identifiant son Colley ou son Montagne des Pyrénées, certaines personnes peuvent être douloureusement surprises de s'apercevoir que leur chien a des dents qui peuvent blesser.

On oublie que le chien est un animal social certes mais différent de nous, il ne communique pas de la même manière, il ne comprend pas la parole. La persuasion de certaines personnes dans le fait que leur chien comprend la parole véhicule des conclusions qui peuvent être la source de perturbations graves. Le non-respect de ses besoins et de son mode de vie au sens large du terme peut déclencher des problèmes de comportements.


On voit de plus en plus de chiens atteints de ce que l'on nomme le syndrome du chenil ou de privation. Ce syndrome se manifeste par une peur intense de tout ce qui est nouveau. Il devient alors difficile de sortir le chien en ville ou tout simplement d'un recoin de la maison. Il est la conséquence d'élevages industriels ou isolés de tous stimuli.

L'ignorance de ses rituels de communication pouvant amener les propriétaires à fixer le chien dans les yeux, enlever la gamelle alors qu'il mange peut provoquer un état anxiogène. Les idées fausses véhiculées par les livres sur les races de chiens, le dressage et les comportements peuvent entraîner des attentes illusoires et des situations ambiguës et en conséquence un état anxiogène.

Les mutilations sur les chiots avec les tailles d'oreilles et de queues peuvent traumatiser un chien ainsi que les journées passées dans les expositions canines avec tous ce que cela comporte de menaçant, de contraignant pour un chien.

Malheureusement, on voit aujourd'hui apparaître de plus en plus d'accidents dus à un dressage conditionnant le chien à donner des réponses agressives à toutes les situations jugées intolérables. Cette agression instrumentalisée est anormale, dangereuse et imprévisible car il n'y a aucun rituel de menace.

À propos de l'auteur